Back To Top

Percée dans le traitement du cancer

Les scientifiques des LNC travaillent fort à la mise au point de traitements de pointe essentiels à la survie en exploitant la puissance de la science nucléaire et des radio-isotopes pour atteindre des niveaux de précision sans précédent dans la lutte contre le cancer. Ces travaux comprennent la production d’une nouvelle arme prometteuse dans la lutte contre le cancer : l’actinium-225, un radio-isotope si rare que la production mondiale annuelle est inférieure à un grain de sable.
Percée dans le traitement du cancer

Thérapie alpha ciblée et Actinium-225

Le cancer peut être traité en exposant les cellules cancéreuses à des rayonnements (alpha, bêta ou gamma). Les rayonnements gamma pénètrent dans la plupart des matériaux, les rayonnements bêta sont moins pénétrants et les rayonnements alpha le sont encore moins. Dans le contexte de la thérapie alpha ciblée, cela signifie que si le rayonnement alpha peut être administré directement aux cellules cancéreuses, il tuera les cellules cancéreuses sans endommager également les tissus voisins sains. Cela semble assez simple, mais le défi consiste à amener une substance émettant des particules alpha très près ou à l’intérieur des cellules cancéreuses sans qu’elle atteigne également d’autres parties du corps.

Le domaine de la recherche sur la thérapie alpha ciblée vise à résoudre ce problème.

Il n’existe que quelques radio-isotopes émetteurs de particules alpha qui ont des demi-vies et des propriétés de désintégration radioactive appropriées pour des applications médicales dans le corps humain. (La demi-vie est le temps qu’il faut à la moitié des particules radioactives pour se désintégrer en émettant une combinaison de rayonnements alpha, bêta et gamma.) Aux fins d’un traitement médical, une demi-vie plus courte est généralement préférable. Les LNC travaillent sur l’isotope Actinium 225 qui comporte une demi-vie de 10 jours, assez longue pour que les chercheurs puissent le transformer ou l’intégrer dans un produit radiopharmaceutique afin qu’il ait le temps de circuler dans l’organisme, de s’accumuler dans les zones cibles et d’émettre des particules alpha de haute énergie aux cellules qui l’entourent immédiatement, mais assez courte pour qu’il se désintègre en produits stables sans conséquences de doses néfastes.

Actinium-225 : Le médicament le plus rare

Actinium-225 : Le médicament le plus rare

L’une des difficultés rencontrées dans la conduite d’essais cliniques ou même de recherche fondamentale sur la thérapie alpha ciblée est la disponibilité limitée des isotopes, en particulier de l’actinium-225. Il n’existe que quelques endroits dans le monde où des générateurs de thorium permettent de produire ce matériau en quantité suffisante pour la recherche. Les Laboratoires de Chalk River des LCN sont l’un d’entre eux.

Grâce à nos générateurs, nous sommes en mesure de fabriquer une quantité importante d’actinium-225 pur, que nous utilisons dans nos recherches et partageons avec d’autres collaborateurs au Canada et dans le monde entier.

Ciblage des cellules cancéreuses

Ciblage des cellules cancéreuses

Dans les thérapies alpha ciblées, l’isotope Actinium 225 est fixé chimiquement sur la molécule d’intérêt, comme un anticorps, qui se lie spécifiquement à un antigène de la cellule cancéreuse. Lorsque l’isotope se désintègre, il émet des particules alpha de haute énergie qui tuent la cellule cancéreuse en causant des dommages irréparables, comme la fragmentation de son ADN. Les cellules saines qui se trouvent à proximité ne sont pas affectées par ce processus.
Capacités de recherche

Capacités de recherche

Outre la production de radio-isotopes, les LCN disposent également de capacités pour conduire des recherches biologiques dans le but d’explorer les possibilités de la thérapie alpha ciblée. Notre première étude de recherche préclinique (in vivo) de la thérapie alpha ciblée a été lancée dans l’Installation de recherche en biologie (IRB) afin d’étudier l’efficacité de ciblage et l’efficacité antitumorale de vecteurs spécifiques marqués par l’actinium-225 sur des cellules humaines de cancer du sein.

L’IRB des LNC est une installation unique qui possède les capacités nécessaires pour mener des recherches liées à la thérapie alpha ciblée. Elle cherche actuellement à obtenir la reconnaissance de la bonne pratique de laboratoire (BPL), est certifiée ISO 9001, a obtenu le certificat de Bonnes pratiques animales (BPA) du Conseil canadien de protection des animaux (CCPA) et dispose d’une équipe ayant une expérience importante en radiobiologie et en chimie des radiations.

Expérience et capacités

Expérience et capacités

L’IRB des LNC est une installation unique qui possède les capacités nécessaires pour mener des recherches liées à la thérapie alpha ciblée. Elle cherche actuellement à obtenir la reconnaissance de la bonne pratique de laboratoire (BPL), est certifiée ISO 9001, a obtenu le certificat de Bonnes pratiques animales (BPA) du Conseil canadien de protection des animaux (CCPA) et dispose d’une équipe ayant une expérience importante en radiobiologie et en chimie des radiations.
Icon CNL

Les LNC ont largement contribué à l’approvisionnement, à la recherche préclinique, à l’expédition et à la logistique et à la gestion des déchets en ce qui a trait aux radio-isotopes précédents au moment de leur mise en marché. Nous nous réjouissons de pouvoir mettre ces forces et cette expérience au service de la thérapie alpha ciblée.