Communiqué de presse

Les LNC engagent une équipe consultative stratégique formée de membres accomplis pour faire avancer les programmes de sciences et de technologie nucléaires

M. Art McDonald, astrophysicien et prix Nobel, M. Michael Binder, ancien président de la CCSN, et Mme Madeleine Redfern, ancienne présidente du Forum des collectivités nordiques et éloignées de la Fédération canadienne des municipalités, ont accepté des rôles de conseillers stratégiques auprès des LNC

Chalk River (Ontario) – 11 août 2020 – Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), la principale organisation de sciences et de technologie nucléaires au Canada, sont ravis d’annoncer qu’ils ont recruté trois nouveaux conseillers spéciaux pour recevoir des services de consultation et aider l’entreprise à faire avancer ses programmes de sciences et de technologie nucléaires. La nouvelle équipe consultative est formée de M. Arthur (Art) McDonald, Ph. D., astrophysicien et prix Nobel, de M. Michael Binder, Ph. D., ancien président de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), et de Mme Madeleine Redfern, présidente du groupe Ajungi et de la société Nuvujaq.

En tant que laboratoire nucléaire national du Canada, les LNC aident à assurer la santé et la sécurité des Canadiens, l’approvisionnement en énergie propre et durable, la solidité et la sûreté des frontières et des points d’entrée ainsi que la prise de décisions éclairées et fondées sur la science en matière de politique publique et de réglementation. Pour mieux réaliser ce mandat, améliorer leurs programmes de recherche et trouver de nouvelles occasions commerciales, les LNC ont sollicité l’expertise de conseillers externes pouvant donner un point de vue unique sur leurs activités.

« Qu’il s’agisse de travaux de recherche visant à lancer la prochaine génération de technologies d’énergie propre ou à mettre au point des produits radiopharmaceutiques pour lutter contre les cancers, les LNC profitent d’un accès à de visionnaires pouvant apporter un nouvel éclairage à nos programmes », explique Joe McBrearty, président-directeur général des LNC. « La collaboration avec M. McDonald, M. Binder et Mme Redfern nous aidera à mieux optimiser et diriger nos travaux de recherche, à comprendre les complexités du processus réglementaire et à combler les besoins de nombreux clients et collectivités que nous devons consulter. Je souhaite les remercier de s’être joints à l’équipe. Nous nous réjouissons à l’idée de collaborer étroitement avec eux dans l’année à venir. »

En 2015, M. Art McDonald et le scientifique japonais Takaaki Kajita ont reçu le prix Nobel de physique pour la découverte des oscillations des neutrinos, ce qui indique que ces derniers ont une masse. Employé d’Énergie atomique du Canada Limitée (EACL) de 1969 à 1982, M. McDonald a réalisé des expériences en physique fondamentale des noyaux et des particules en utilisant des accélérateurs et des réacteurs aux laboratoires de Chalk River et est demeuré en contact avec EACL au fil des ans. Il s’est récemment associé aux LNC, au réacteur TRIUMF, au SNOLAB, aux chercheurs universitaires canadiens de l’Institut McDonald et à des chercheurs italiens pour concevoir un ventilateur d’urgence abordable visant à faire face aux pénuries de matériel durant la pandémie de la COVID-19. Les LNC prévoient de mettre à contribution l’expertise et l’expérience de M. McDonald pour guider le perfectionnement de leurs programmes de sciences et de technologie nucléaires.

M. Michael Binder, ancien président de la CCSN, a une compréhension profonde du système de réglementation nucléaire au Canada, laquelle peut aider les LNC à s’assurer que leurs projets et programmes sont bien conçus et satisfont aux exigences requises. Plus particulièrement, alors que se multiplient les applications de la recherche et de la technologie nucléaires de pointe, comme les combustibles avancés, les systèmes de sécurité et la technologie de la prochaine génération de réacteur, les connaissances de M. Binder peuvent aider l’entreprise à s’orienter dans le paysage réglementaire en évolution. Titulaire d’un doctorat en physique, M. Binder a précédemment occupé des postes de direction au sein de plusieurs ministères et organismes fédéraux.

Le programme de petits réacteurs modulaires (PRM) des LNC constitue un domaine de recherche important dans des lieux stratégiques et éloignés. Dans ce contexte, le soutien de Mme Madeleine Redfern sera précieux. Le recours aux PRM, raccordés au réseau électrique ou en autonomie, est jugé idéal dans des endroits éloignés, notamment au sein de collectivités consentantes du Nord du Canada dont l’électricité est produite par des génératrices alimentées au diesel. Les PRM peuvent aussi servir à d’autres utilisations industrielles comme la production d’hydrogène, le chauffage local ou d’autres applications de la chaleur. En tant qu’ancienne présidente du Forum des collectivités nordiques et éloignées de la Fédération canadienne des municipalités, Mme Redfern peut aider les LNC à mieux comprendre les besoins et les défis uniques des municipalités canadiennes et des collectivités du Nord du Canada, qui pourraient profiter des PRM et d’autres technologies d’énergie propre.

« Les LNC regroupent des installations, une expertise et du matériel parmi les plus uniques au Canada et dans le monde, et nous cherchons toujours à mieux utiliser ces ressources pour servir les Canadiens », ajoute Lou Riccoboni, vice-président, Affaires générales, aux LNC. « M. McDonald, M. Binder et Mme Redfern nous donnent trois points de vue uniques non seulement sur nos programmes de recherche, mais aussi sur les personnes et les collectivités qui devraient profiter de ces travaux. Leurs connaissances seront très précieuses, et nous pensons qu’ils auront une incidence importante sur la réalisation de nos programmes de recherche. »

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les LNC, y compris sur leurs programmes de recherche, veuillez consulter le www.cnl.ca/fr.

À propos des LNC

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont un chef de file mondial en sciences et en technologie nucléaires offrant des capacités et des solutions uniques à un vaste éventail d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l’énergie, de la défense, de la sécurité et des sciences de la vie, ils offrent des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et à un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont en bonne posture pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au cœur de toutes ses activités.

Pour obtenir plus d’information sur la gamme complète des services offerts par les Laboratoires Nucléaires Canadiens, veuillez visiter le www.cnl.ca/fr ou écrire à communications@cnl.ca.

-30-

Personne-ressource aux LNC :

Patrick Quinn
Directeur, Communications de l’entreprise
LNC, 1 866 886-2325