Communiqué de presse

Les LNC s’associent avec Kairos Power dans la recherche sur les PRM

Financé dans le cadre de l’Initiative canadienne de recherche nucléaire des LNC, le nouveau projet d’ingénierie vise à renforcer la sécurité, le stockage et la gestion du tritium

Chalk River, Ontario – 03 septembre 2020 – Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), principale organisation en sciences et technologie nucléaires au Canada, sont heureux d’annoncer la conclusion d’une entente de collaboration avec Kairos Power, firme d’ingénierie américaine qui travaille à développer et à faire breveter sa technologie de petit réacteur modulaire (PRM) refroidi au sel de fluorure. Financée dans le cadre de l’Initiative canadienne de recherche nucléaire (ICRN) des LNC, l’entente comprend la recherche et l’ingénierie de technologies visant à mieux séparer, analyser et stocker le tritium, un isotope radioactif de l’hydrogène produit lors de l’exploitation du modèle de PRM proposé par Kairos Power.

Lancé en 2019, le programme de l’ICRN a été créé par les LNC afin d’accélérer la mise en service de PRM au Canada en favorisant la recherche et le développement, et en mettant en relation l’industrie des PRM et l’expertise et les installations des laboratoires nucléaires nationaux du Canada. Le programme compte de nombreux avantages, notamment permettre aux participants d’optimiser les ressources, de mettre en commun leurs connaissances techniques et d’avoir accès à l’expertise des LNC pour faire progresser la commercialisation des technologies de PRM.

« Les laboratoires de Chalk River des LNC accueillent certains des plus grands spécialistes mondiaux ainsi que des installations de laboratoire uniques en ce qui a trait à la production, à la sécurité et au stockage de l’hydrogène et du tritium. S’associer avec Kairos Power pour ce projet de recherche était donc tout naturel », a expliqué Joe McBrearty, président-directeur général des LNC. « Avec quatre projets actuellement réalisés dans le cadre du programme de l’ICRN, il est évident qu’il existe un besoin pour ce type de recherche et de financement collaboratifs visant à faire avancer les technologies de PRM ici au Canada. Globalement, nous sommes extrêmement ravis de collaborer avec Kairos pour les aider à accroître leurs capacités en matière de gestion du tritium, et nous sommes impatients d’entamer le projet. »

« Le projet de l’ICRN avec les LNC constitue une étape majeure pour définir la stratégie de Kairos Power concernant la gestion des rejets de tritium, élément important de notre terme source global et du fondement d’autorisation visant à tirer pleinement parti de la commercialisation de notre technologie KP-FHR », a réagi Micah Hackett, directeur des combustibles et des matériaux à Kairos Power.

Connu sous le nom de « Kairos Power FHR » (KP-FHR), le modèle de PRM de Kairos utilise un combustible isotrope à trois couches (TRISO) – combustible entièrement céramique qui conserve son intégrité structurale à des températures élevées – combiné à un caloporteur à base de sel de fluorure à faible pression. La chaleur générée par la réaction nucléaire est ensuite convertie en électricité lors d’un cycle de vapeur flexible. En raison de la nature du modèle de réacteur KP-FHR, du tritium sera généré en tant que sous-produit pendant l’exploitation du réacteur, ce qui signifie que l’entreprise doit mettre en place et maintenir des mesures d’ingénierie pour assurer la protection des travailleurs et de l’environnement.

Bien que Kairos Power ait mené des activités exhaustives de mise à l’essai et d’analyse liées au comportement et à la gestion du tritium, l’entreprise cherche désormais à déterminer et à évaluer les options pour un système de récupération et de stockage du tritium. Les LNC collaboreront avec Kairos pour déterminer les meilleures conceptions techniques permettant de récupérer le tritium à partir de divers emplacements dans le système de réacteur, ce qui constitue l’un des nombreux objectifs du projet de l’ICRN. Les chercheurs travailleront aussi à cibler les méthodes d’essai et les instruments expérimentaux permettant de mesurer le tritium sous diverses formes chimiques, dont les sels de nitrate, important domaine de recherche dans lequel Kairos Power souhaite recueillir davantage de données.

« Étant donné nos dizaines d’années d’expérience en recherche liée aux réacteurs CANDU®, le tritium représente vraiment un domaine d’expertise des LNC. J’ai confiance que nous pouvons apporter une grande valeur à ce projet et aider Kairos avec la conception technique et les mesures d’ingénierie nécessaires », a indiqué Jeffrey Griffin, vice-président, Sciences et technologie, aux LNC. « Voilà vraiment en quoi consiste le programme de l’ICRN. En tant que laboratoire nucléaire national du Canada, les LNC disposent de vastes ressources à offrir aux fournisseurs de PRM au pays et dans le monde. Nous voulons rendre ces ressources accessibles à ceux qui en ont besoin afin de concrétiser cette technologie d’énergie propre fort nécessaire. »

Les LNC ont classé les PRM parmi les huit initiatives stratégiques que l’organisation entend réaliser dans le cadre de sa stratégie à long terme, avec pour objectif de choisir l’emplacement d’un PRM d’ici 2026. L’organisation cherche à démontrer la viabilité commerciale des PRM et s’est positionnée comme chef de file mondial en matière de soutien à la mise à l’essai de prototypes et au développement de technologies de PRM. Dans le cadre du programme, les LNC ont invité en 2018 les concepteurs de PRM à présenter un projet de construction et d’exploitation d’un réacteur de démonstration de PRM sur un site géré par les LNC. À l’heure actuelle, quatre promoteurs sont engagés dans différentes phases du processus d’invitation.

Le prochain appel de propositions de l’ICRN devrait être lancé plus tard cette année. Pour en savoir davantage sur le programme, veuillez consulter le site www.cnl.ca/fr/home/commercial/cnl-s-canadian-nuclear-research-initiative-.aspx.

À propos des LNC

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont un chef de file mondial en sciences et en technologie nucléaires qui offrent des capacités et des solutions uniques à un vaste éventail d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l’énergie, de la défense, de la sécurité et des sciences de la vie, ils offrent des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et à un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont en bonne posture pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au cœur de toutes leurs activités.

Pour de plus amples renseignements sur la gamme complète de services offerts par les Laboratoires Nucléaires Canadiens, veuillez visiter le site www.cnl.ca/fr ou envoyer un courriel à l’adresse cnl.ca.

-30-
Personne-ressource aux LNC :
Patrick Quinn
Directeur, Communications de l’entreprise
LNC, 1 866 886-2325