Communiqué de presse

Les LNC se tournent vers la prochaine génération d’isotopes médicaux

Recherche en cours au laboratoire nucléaire national du Canada pour explorer le potentiel des isotopes médicaux rares et de nouveaux traitements novateurs contre le cancer

Chalk River (ON) – le 31 octobre 2019 – Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), principal organisme de sciences et de technologie nucléaires au Canada, sont heureux d’annoncer qu’ils mettent à profit leurs 70 années d’expérience en production d’isotopes médicaux et en recherche pour faire progresser les connaissances scientifiques sur l’actinium 225 et accroître la disponibilité de cet isotope médical rare, qui s’est révélé très prometteur comme fondement de nouveaux traitements de pointe contre le cancer. C’est le message qu’a livré plus tôt aujourd’hui Mark Lesinski, président et chef de la direction des LNC, lors d’une présentation au symposium international de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur les tendances relatives aux produits pharmaceutiques (ISTR-2019), à Vienne.

Au cours de la conférence, M. Lesinski a discuté des recherches précliniques que mènent les LNC avec des organismes de recherche canadiens de premier plan pour rendre possible l’utilisation de traitements médicaux à base d’actinium 225 contre un large éventail de cancers et d’autres maladies. Ces travaux s’ajoutent à la série d’essais conjoints de mise en production de l’actinium 225 que les LNC ont récemment accomplis en partenariat avec TRIUMF, le centre d’accélération de particules du Canada, et qui pourraient marquer une avancée majeure dans la disponibilité de cet isotope rare.

« Ensemble, les LNC et TRIUMF ont démontré la viabilité du processus conjoint de production et de séparation; il s’agit d’une réalisation importante, qui rendra l’actinium 225 de haute pureté plus accessible aux fins de la recherche et des études cliniques », a commenté Mark Lesinski, président et chef de la direction des LNC. « Mais notre travail va au-delà de ce projet passionnant. Les LNC ont également conclu un certain nombre d’ententes de recherche concertée afin de mettre au point des techniques et des technologies d’administration de médicaments pour la thérapie alpha ciblée. Nous voulons ainsi contribuer à réaliser le plein potentiel de cette nouvelle forme prometteuse de traitement du cancer. »

Grâce au financement accordé aux LNC dans le cadre du Plan de travail fédéral sur les activités de science et technologie nucléaires administré par l’ Énergie atomique du Canada limitée, les ententes de recherche concertée sont menées en collaboration avec l’Université de la Saskatchewan, ainsi que des chercheurs de l'Université de la Saskatchewan, dont les projets sont appuyés par le Sylvia Fedoruk Centre for Nuclear Innovation. Ce travail englobe des recherches précliniques visant à appuyer le développement de traitements ciblés par radionucléides contre le cancer colorectal, le cancer du sein (sous la direction du Dr Humphrey Fonge de la faculté de médecine de l’Université de la Saskatchewan), le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et les infections fongiques envahissantes (sous la direction de la Dre Ekaterina Dadachova de la faculté de pharmacie et nutrition à l’Université de la Saskatchewan). En plus de leur accord de production et de traitement, les LNC et TRIUMF mènent des recherches sur la chélation. Cet important mécanisme de liaison est nécessaire pour lier l’isotope à un peptide ou à un anticorps qui cible spécifiquement les cellules ou les tissus malades, ce qui permet d’atteindre l’endroit voulu dans le corps du patient (recherches dirigées par le Dr Valery Radchenko).

Isotope émettant des particules alpha et possédant une courte demi-vie, l’actinium 225 peut ainsi servir à mieux cibler les cellules cancéreuses. Ce traitement novateur éliminerait les cellules cancéreuses avec une grande efficacité sans endommager les cellules saines environnantes. Connue sous le nom de thérapie alpha ciblée, cette nouvelle forme de traitement s’est révélée prometteuse dans les premières études sur le cancer de la prostate chez des patients réfractaires aux traitements habituels.

« Malheureusement, la pénurie mondiale de cet isotope rare a retardé d’importantes recherches sur cette nouvelle forme prometteuse de traitement du cancer », précise M. Lesinski. « Notre travail sur l’actinium 225 se fait en deux volets : nous collaborons non seulement avec TRIUMF pour produire de plus grandes quantités d’isotopes, mais nous menons également des recherches fondamentales pour accélérer le développement d’applications médicales qui peuvent exploiter son potentiel. » 

La disponibilité accrue de l’actinium 225 devrait représenter une bonne nouvelle pour les milieux médicaux et pharmaceutiques. L’actinium 225 serait produit à l’aide du cyclotron à haute énergie de TRIUMF à Vancouver et traité aux laboratoires des LNC de Chalk River, en Ontario. Selon M. Lesinski, le nouveau processus de production conjointe devrait accroître les approvisionnements mondiaux à des niveaux qui permettraient d’administrer des centaines de milliers de traitements chaque année. Il s’agit d’une augmentation spectaculaire par rapport à la quantité actuelle, qui n’autorise qu’une poignée de traitements.

Pour obtenir plus de détails sur les LNC, y compris sur leurs travaux en matière de thérapie alpha ciblée, veuillez consulter le site www.cnl.ca.

Au sujet des LNC 
Les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont un chef de file mondial en technologie et en sciences nucléaires. Ils offrent des capacités et des solutions uniques dans un vaste éventail d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les secteurs du nucléaire, des transports, des technologies propres, de l’énergie, de la défense, de la sécurité et des sciences de la vie, ils offrent des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale. Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont bien placés pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sûreté est au cœur de toutes nos activités.

Pour de plus amples renseignements sur la gamme complète des services des LNC, visitez le www.cnl.ca ou communiquez avec communications@cnl.ca.

-30-

Renseignements :
Patrick Quinn
Directeur, communications de l’entreprise
LNC, 1-866-886-2325