Communiqué de presse

Les LNC achèvent un jalon de projet à Port Hope

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens ont terminé le nettoyage et la restauration environnementale de trois sites de stockage de Port Hope dans le cadre d’un projet d’assainissement environnemental

Chalk River, Ont. – 30 août 2019 – Les Laboratoires Nucléaires Canada (LNC), le principal organisme du Canada voué à la science et à la technologie nucléaires, sont heureux d’annoncer qu’ils ont terminé avec succès le nettoyage et la restauration environnementale de trois sites de stockage temporaires dans le cadre de l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH). Le sol contaminé de ces trois sites – situés sur le prolongement nord de la rue Pine, non loin de l’installation municipale de traitement des eaux usées et du quai central – a maintenant été transféré en toute sécurité à l’installation de gestion des déchets à long terme (IGDLT) des LNC. 

L’IRPH, l’un des plus importants projets d’assainissement de l’environnement au Canada, prévoit le nettoyage d’environ 1,2 million mètres cubes de déchets radioactifs à faible activité historiques provenant de divers sites à Port Hope. Ces déchets résultent des anciennes activités de raffinage du radium et du pétrole d’une ancienne société d’État fédérale, Eldorado Nucléaire Limitée, et par les entreprises du secteur privé qui l’ont précédée. 

« Après des années de planification méticuleuse, la restauration des terres de Port Hope s’avère très gratifiante pour la collectivité locale et pour notre personnel », a déclaré Scott Parnell, directeur général du Bureau de gestion du Programme des déchets historiques des LNC. « Maintenant que le nettoyage de ces trois sites est terminé, ce sont plus de 80 000 tonnes de déchets qui ont été transportés par les LNC à l’IGDLT, où ils seront isolés en toute sécurité de l’environnement dans un monticule de confinement artificiel. L’IGDLT est le résultat d’une demande de la collectivité locale et est la première installation du genre au Canada. Sa construction et son exploitation orienteront la conception d’une installation de gestion des déchets que l’on propose de construire sur le campus des Laboratoires de Chalk River des LNC. »

Les rapides succès de l’IRPH orienteront également les travaux qui se déroulent au site des Laboratoires de Chalk River, où une autre mission complexe de nettoyage est réalisée au nom du gouvernement du Canada. Les LNC prévoient l’assainissement des terrains contaminés sur la propriété de Chalk River, ainsi que le déclassement de l’infrastructure vieillissante des laboratoires après plus de 70 ans de recherche nucléaire. De plus, une évaluation environnementale est en cours en vue de la construction d’un monticule de confinement artificiel, l’installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS), où seront stockés les déchets radioactifs de faible activité issus de ces travaux. L’IGDPS partage de nombreuses caractéristiques de conception avec l’IGDLT. 

« L’IGDPS et l’IGDLT sont toutes deux dotées de technologies semblables, y compris un système de membrane de fond multicouche et un système de recouvrement ainsi qu’une usine de traitement des eaux usées à la fine pointe. Une fois la construction de l’IGDPS terminée, les déchets radioactifs de faible activité seront confinés et isolés de l’environnement et feront l’objet d’un suivi aussi longtemps que nécessaire », a ajouté Meggan Vickerd, directrice du projet d’IGDPS aux LNC. « L’équipe de l’IGDPS travaille en étroite collaboration avec ses collègues de Port Hope à trouver des possibilités d’amélioration en se fondant sur les leçons tirées au cours de la construction et de l’exploitation de l’IGDLT en vue de les appliquer au projet de l’IGDPS ici, à Chalk River. Nous sommes très heureux de constater les progrès réalisés à Port Hope. » 

Par l’intermédiaire de leur Bureau de gestion du Programme des déchets historiques (BG PDH), les Laboratoires nucléaires canadiens mettent en œuvre l’IRPH au nom d’Énergie atomique du Canada limitée, une société d’État fédérale. Le BG-PDH rassemble du personnel diversifié et spécialisé du gouvernement, de l’industrie privée et des experts-conseils dans des domaines tels que l’ingénierie, les sciences environnementales, la sécurité industrielle, la gestion financière, l’administration des contrats, les communications et l’ordonnancement pour mettre en œuvre les projets. 

Pour en savoir plus sur les Laboratoires Nucléaires Canadiens, allez à www.cnl.ca/fr/. Pour plus d’information sur l’Initiative dans la région de Port Hope, allez à www.phai.ca/fr/.

À propos des LNC 
Les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont un chef de file mondial en technologie et en sciences nucléaires qui offrent des capacités et des solutions uniques dans une gamme d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l’énergie, de la défense, de la sécurité, et des sciences de la vie, nous offrons des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale. Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont bien placés pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au cœur de toutes nos activités.

Pour de plus amples renseignements sur la gamme complète des services des LNC, visitez le www.cnl.ca/fr/ ou communiquez avec communications@cnl.ca.

-30-

Personne-ressource :
Patrick Quinn
Directeur, Communications d’entreprise
LNC, 1-866-886-2325