Installations d’essai des crépines

Les installations d’essai des crépines (IEC) des LNC sont situées dans ses Laboratoires de Chalk River. Les IEC consistent en deux bancs d’essai -- un banc d’essai multi-boucles à échelle réduite et un banc d’essai à échelle moyenne --, possédant tous deux des fonctions spéciales permettant de simuler les conditions de confinement qui suivraient une perte de caloporteur dans une centrale nucléaire. Ces fonctions sont notamment le contrôle de la température, l’ajustement de l’acidité, la saisie de données, le contrôle du flux et l’ajout de produits chimiques.

Les IEC sont équipées de la plus récente technologie de contrôle et de surveillance en ce qui a trait aux études sur les effets chimiques des crépines, y compris une simulation du flux en champ proche, la préparation des débris et la souplesse de pouvoir accueillir différents modules d’essai. Les deux bancs d’essai ont été utilisés pour mesurer la baisse de pression des lits de débris, sur toute la surface d’une crépine simulant des milieux post-perte de caloporteur. Les IEC sont utilisées pour effectuer des études du rendement de divers types de conceptions et de configuration de crépines qui serviront à la recherche et développement ainsi qu’à des projets commerciaux.

Les installations d’essai des crépines sont appuyées par un ingénieur en mécanique principal qui fournit des conseils techniques pour la planification des essais et les rapports à cet égard, et par un ingénieur en chimie principal qui fournit de l’expertise liée à la méthodologie des essais en ce qui a trait aux effets chimiques. Les IEC comprennent aussi un scientifique chevronné, des ingénieurs d’essai et un technicien spécialiste supérieur, qui ont tous plus de cinq ans d’expérience de l’essai de crépines.

À l’heure actuelle, les installations d’essai des crépines sont utilisées pour fournir des services aux clients commerciaux, et sont appuyées par la gamme complète des services disponibles aux Laboratoires nucléaires des LNC, notamment la conception et le génie, et la science des surfaces et matériaux avancés. Les LNC souhaitent établir des partenariats au sein de l’industrie nucléaire au Canada et dans le monde, ainsi qu’avec des universités, en vue de la mise au point de la nouvelle génération de crépines de réacteurs.