NRU Deck Plate

National Research Universal

Un des plus grands et des plus polyvalents réacteurs de recherche du monde

Sa mise en service le 3 novembre 1957 fut une réalisation marquante pour la science et la technologie du Canada. Près de six décennies plus tard (jusqu’à sa mise hors service le 31 mars 2018), le réacteur NRU a continué de jouer un rôle clé dans l’amélioration de la qualité de vie des Canadiens et de gens ailleurs dans le monde.

Le réacteur NRU a été conçu dans trois buts : fournir des radio-isotopes industriels et médicaux utilisés pour le diagnostic et le traitement de maladies potentiellement mortelles; fournir une installation canadienne importante pour la recherche en physique neutronique; et fournir un soutien à la recherche et au développement en ingénierie pour les réacteurs nucléaires CANDUMD.

Le réacteur NRU abritait également un centre de recherche, le Centre canadien de faisceaux de neutrons, et était l’un des rares réacteurs de recherche au monde utilisé à des fins commerciales. Les neutrons produits par le réacteur NRU servaient à examiner et à étudier de façon non destructive tous les types de matériaux industriels et de biomatériaux. Chaque année, plus de 200 professeurs, étudiants et chercheurs industriels utilisaient les installations du réacteur NRU pour tirer profit de cette ressource nationale. En utilisant les neutrons pour sonder la matière, on effectuait des travaux de recherche approfondis sur les métaux, les alliages, les polymères, les biomatériaux, le verre, la céramique, les couches minces, le ciment et les minéraux. Ce travail a entraîné des progrès dans les domaines médical, industriel et scientifique, dans l’intérêt de tous les Canadiens.

Le réacteur NRU a eu l’honneur d’être le lieu de travail du physicien canadien Bertram Brockhouse, Ph. D., qui a obtenu le prix Nobel de physique en 1994. En utilisant la diffusion des neutrons comme outil d’exploration de la matière, il a inventé un nouvel instrument neutronique de haute technicité communément appelé spectromètre à trois axes. Ce type d’instrument est maintenant la norme dans tous les laboratoires de neutrons de la planète.

Étant l’un des réacteurs de recherche les plus polyvalents au monde, le réacteur NRU a aussi fourni les connaissances fondamentales nécessaires pour élaborer, entretenir et perfectionner le parc de centrales nucléaires CANDU au Canada. Même si le réacteur NRU ne produisait pas d’électricité, il était le seul grand réacteur de mise à l’essai de matières et de combustibles utilisé pour appuyer et faire avancer la conception des réacteurs CANDU.

Le réacteur NRU contenait de l’équipement de mise à l’essai qui permettait aux scientifiques et aux ingénieurs de reproduire les conditions de travail d’un réacteur de puissance. Cela leur a permis d’appliquer ces connaissances pour améliorer l’efficacité et la sûreté de la technologie CANDU utilisée au Canada et à l’étranger.

Depuis le 31 mars 2018, le réacteur NRU a été mis en état d’arrêt sûr, suivi d’un stockage sous surveillance. Le réacteur demeurera dans cet état jusqu’à son déclassement, qui devrait commencer en 2028.