Waste-programs

Programme de gestion des dechets

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) possèdent plus de 60 années d’expérience comme intendant responsable des déchets. Nous continuons de veiller à ce que nos activités soient exécutées de manière à protéger les travailleurs, le public et l’environnement, et en conformité avec les permis ainsi que les normes et les politiques provinciales et fédérales applicables. Afin de respecter ces exigences, l’organisation de Gestion des déchets fournit des conseils et des services à tous les producteurs de déchets des LNC et pour tous les types de déchets (radioactifs et non radioactifs), de leur production jusqu’à leur élimination.

Au nom d’Énergie atomique du Canada limitée (EACL), une société d’État fédérale, les LNC gèrent les sites d’EACL répartis au Canada en vertu d’une entente d’organisme gouvernemental exploité par un entrepreneur.

EACL et le gouvernement du Canada investissent plus de 1,2 milliard de dollars en vue de revitaliser les Laboratoires de Chalk River et de bâtir de nouvelles installations scientifiques de calibre mondial ainsi que l’infrastructure de soutien sur place. En démolissant les vieux bâtiments qui ont atteint – et parfois même dépassé – leur durée de vie utile sur le site de Chalk River, l’organisation de Déclassement et Gestion des déchets des LNC favorise la croissance et la construction de ces nouvelles installations scientifiques.

Waste-management-map-Fre

Que signifie « déchets »?

L’Association canadienne de normalisation définit les déchets comme suit : « matière résiduelle produite lors d’un procédé, d’une activité ou de l’exploitation, qui n’est plus utile pour le procédé, l’activité ou l’exploitation et qui est déclarée disponible pour réutilisation, recyclage ou stockage définitif ».

Quelles mesures de protection de l’environnement prennent les LNC?

Les LNC s’efforcent d’éviter et de réduire au minimum la production de déchets à chaque étape du cycle de vie des déchets, en commençant par la planification avant même que les déchets ne soient générés. La hiérarchie des déchets (figure ci-dessous) des LNC est appliquée pour réduire les volumes de déchets et optimiser la récupération des ressources.

Waste-hierarchy

Les LNC ont un cadre complet permettant d’appliquer la hiérarchie des déchets, qui fait partie intégrante des activités de réduction des déchets, en conformité avec la norme ISO 14001 de l’Organisation internationale de normalisation. Le cadre comprend la prévention, la réduction, le regroupement et le recyclage des déchets, en mettant l’accent sur les déchets radioactifs et dangereux.

La réduction des déchets fait partie de la Politique environnementale des LNC, et plus particulièrement la réduction de tous les déchets produits et stockés sur les sites des LNC.

Un des nombreux objectifs des LNC est de construire des installations sanitaires, sécuritaires et écologiques. Afin d’appuyer cet objectif, les nouvelles installations sont construites selon les principes de la norme Leadership in Energy and Environmental Design (LEED). Par exemple, le complexe de laboratoires du bâtiment 350, ouvert en 2017, a été conçu en respectant la cote Argent de la norme LEED.

Quels types de déchets gérons-nous?

Les LNC gèrent tous les types de déchets sur ses sites situés d’un bout à l’autre du Canada. Cela comprend les déchets solides et liquides, selon toutes les classifications de déchets, y compris les déchets radioactifs (dangereux) et non radioactifs (« propres »). Les déchets que nous produisons sont classés dans des catégories afin de préciser les exigences pour en assurer une gestion sûre.

Dans l’ensemble, les déchets radioactifs de faible activité composent la vaste majorité des déchets radioactifs stockés sur les sites des LNC. Environ 5% sont des déchets radioactifs de moyenne activité et moins de 1% sont des déchets radioactifs de haute activité.

Waste-classes-FreCatégories de déchets des Laboratoires Nucléaires Canadiens stockés par volume en 2015 et estimés pour 2100

Déchets propres

Il s’agit de matières non dangereuses qui sont déclarées comme étant non radioactives en raison de leur historique, de leur emplacement et de leur utilisation ou d’un contrôle radiologique.

Clean-waste
Les débris de construction sont un exemple de déchets « propres ».

Déchets dangereux

Les déchets dangereux sont des matières potentiellement dangereuses pour la santé humaine et l’environnement en raison de leur nature et de leur quantité. Ces déchets nécessitent donc des techniques spéciales de manipulation et de stockage. Les composants dangereux non nucléaires peuvent inclure les métaux lourds, les composés réactifs, acides et caustiques, les éléments biologiques, les biorisques, les gaz comprimés, les éléments inflammables, les déchets toxiques et les agents oxydants.

Hazardous-waste
Les solutions de laboratoire sont un exemple de déchets dangereux.

Déchets mixtes

Les déchets mixtes sont des déchets radioactifs qui contiennent également des substances dangereuses.

Mixed-waste
Il existe de nombreux exemples de déchets mixtes, que l’on retrouve dans les activités d’exploitation, de recherche et développement, de déclassement et d’assainissement de l’environnement.

Déchets radioactifs

Les déchets radioactifs représentent la plus faible quantité de déchets produits par les LNC. Par exemple, en 2016, la quantité de déchets radioactifs produits représentait 6 % de la quantité totale de déchets et de produits recyclables générés sur le site de Chalk River.

L’illustration ci-dessous représente la distribution générale des déchets et des produits recyclables.

Waste-identification-Fre

Les déchets radioactifs se divisent en trois catégories : faible activité, moyenne activité et haute activité. Les sections qui suivent décrivent chaque catégorie.

Déchets radioactifs de faible activité

Les déchets de faible activité contiennent des matières ayant une quantité limitée d’éléments radioactifs à longue période. Ces déchets nécessitent un isolement et un confinement pouvant aller jusqu’à quelques centaines d’années. Pour obtenir plus d’information sur les déchets radioactifs de faible activité, veuillez consulter la page Web de la Commission canadienne de sûreté nucléaire sur les déchets radioactifs.

LL-radioactive-waste
Le sol contaminé par des activités historiques est un exemple de déchet radioactif de faible activité.

Déchets radioactifs de moyenne activité

Les déchets de moyenne activité émettent typiquement des niveaux de rayonnement pénétrants et contiennent des quantités importantes de radionucléides à longue période. Pour obtenir plus d’information sur les déchets radioactifs de moyenne activité, veuillez consulter la page Web de la Commission canadienne de sûreté nucléaire sur les déchets radioactifs.

IL-radioactive-waste
Les déchets produits dans les cellules chaudes (image ci-dessus) lors des processus de production d’isotopes sont un exemple de déchets radioactifs de moyenne activité.

Déchets radioactifs de haute activité

Les déchets de haute activité comprennent le combustible nucléaire usé et d’autres déchets (p. ex. déchets provenant du retraitement du combustible) qui sont déclarés comme des déchets radioactifs produisant suffisamment de chaleur en raison de leur désintégration radioactive. Le combustible nucléaire usé est associé à un rayonnement pénétrant et contient des quantités importantes de radionucléides à longue période. Pour obtenir plus d’information sur les déchets radioactifs de haute activité, veuillez consulter la page Web de la Commission canadienne de sûreté nucléaire sur les déchets radioactifs.

Qu’est-ce que le cycle de vie de la gestion des déchets?

Le cycle de vie de la gestion des déchets décrit les étapes par lesquelles passeront les déchets pendant leur durée de vie. Il est à noter que le cycle de vie des déchets est rarement linéaire : les étapes de traitement, de stockage et de transport peuvent être répétées de multiples fois et certains déchets ne sont pas assujettis à toutes ces étapes. Le cycle de vie se compose de six étapes : 

1. Planification 

La gestion des déchets fait partie intégrante des étapes initiales de planification de toute activité et est essentielle à la réduction des dangers et à l’optimisation des processus. De plus, cette étape permet de s’assurer que les déchets sont suffisamment et adéquatement gérés pendant tout leur cycle de vie. La planification des déchets aux LNC comprend l’évaluation des déchets en identifiant le type et le volume des déchets, en élaborant une méthode de réduction des déchets et en établissant des plans de gestion des déchets. L’outil de planification le plus holistique et complet est actuellement la stratégie intégrée de gestion des déchets. Il s’agit d’un document évolutif qui décrit notre position stratégique actuelle en matière de gestion des déchets et qui est mis à jour au besoin. 

2. Production 

Tous les déchets produits sur les sites des LNC sont gérés par les LNC, qu’il s’agisse de déchets « propres », comme un emballage de barre granola, ou des déchets radioactifs générés dans les cellules chaudes. 

3. Transport 

Les déchets sont transférés vers des emplacements particuliers des LNC, entre des emplacements des LNC ou vers les sites de tierces parties à des fins de gestion. Les activités de transport sont assujetties aux règles et aux exigences réglementaires fédérales et provinciales en matière de transport. 

4. Traitement 

Le traitement désigne toute opération qui modifie les caractéristiques des déchets, y compris le prétraitement, le traitement et le conditionnement. Le prétraitement comprend la caractérisation des déchets, la décontamination et les processus de désactivation. Des exemples de traitement comprennent la compaction et le traitement thermique, et des exemples de conditionnement incluent la solidification et l’immobilisation. 

5. Stockage provisoire 

Le stockage est la gestion à court ou à long terme des déchets radioactifs dans une installation qui permet le confinement et qui offre la possibilité de retirer les déchets lorsque des contrôles institutionnels ou des activités d’entretien sont requis. 

6. Élimination 

L’élimination désigne la mise en place des déchets dans une installation appropriée sans intention de les retirer. Les déchets propres sont envoyés dans des sites d’enfouissement sur place ou hors site et les déchets dangereux sont transférés hors site aux fins d’élimination. Actuellement, il n’existe pas de solution de stockage définitif pour les déchets radioactifs. Les déchets de faible, de moyenne et de haute activité sont caractérisés et entreposés de manière sûre jusqu’à ce qu’une solution d’élimination adéquate soit trouvée. L’installation de gestion des déchets près de la surface est la solution proposée par les LNC pour les déchets de faible activité.

Qu’est-ce que la stratégie intégrée de gestion des déchets?

La stratégie intégrée de gestion des déchets (SIGD) décrit les stratégies de gestion pour les divers types de déchets. La SIGD des LNC a été élaborée en conformité avec les politiques gouvernementales, les exigences réglementaires ainsi que les politiques en matière d’environnement et de santé et sécurité de l’entreprise à l’égard de la gestion des déchets. La Stratégie appuie les plans des LNC visant à intégrer les missions permanentes des secteurs Science et technologie, Immobilisations et Déclassement et gestion des déchets. 

La SIGD pour but d’assurer l’intégration de la gestion des déchets dans l’ensemble des LNC et de mieux définir les solutions pour tous les déchets gérés par les LNC, de leur production jusqu’à leur élimination. La SIGD met l’accent sur trois principaux volets : où nous sommes aujourd’hui; l’objectif que nous souhaitons atteindre et pourquoi; et les mesures nécessaires pour y parvenir.

Où et comment sont stockés les déchets radioactifs?

Alors actuelle, les déchets radioactifs sont gérés en toute sécurité partout au Canada dans des installations de gestion intérimaire et à long terme. Des exemples de telles installations aux Laboratoires de Chalk River comprennent : les structures de stockage modulaire en surface (SSMS), les structures de stockage modulaire en surface blindée (SSMSB), les caissons, l’installation d’emballage et de stockage du combustible et les silos verticaux. 

Les déchets radioactifs de faible activité historiques, comme les sols contaminés, peuvent être stockés sur place en attendant leur assainissement.

SMAGS 
Photo d’une SSMSB aux Laboratoires de Chalk River

Où sont éliminés les déchets radioactifs?

À l’heure actuelle, il n’existe aucune installation d’élimination des déchets radioactifs au Canada. L’installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS) est la solution que proposent les LNC pour gérer les déchets de faible activité. Actuellement, tous les déchets radioactifs sont stockés provisoirement de manière sûre.

Pour obtenir plus d’information, autre que sur les déchets, veuillez consulter notre page Web portant sur la protection de l’environnement.

Les LNC sont fiers de leur Programme de gestion des déchets. Si vous souhaitez obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec .