PHAI Waste Water Treatment

Initiative de la région de Port Hope

L’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH) représente l’engagement du gouvernement du Canada envers le nettoyage et la gestion sécuritaire, locale et à long terme, des déchets radioactifs de faible activité (DRFA) dans deux municipalités du Sud de l’Ontario, Port Hope et Clarington. Ces déchets sont le résultat de la transformation du radium et de l’uranium à Port Hope entre 1933 et 1988 par l’ancienne société d’État Eldorado Nuclear Limited et ses prédécesseurs du secteur privé.

L’IRPH repose sur des solutions recommandées par la collectivité pour le nettoyage et la gestion à long terme d’environ 1,7 million de mètres cubes de DRFA. Il s’agit actuellement de l’un des plus importants projets d’assainissement de l’environnement au Canada.

L’IRPH est réalisée sous la forme de deux projets : le projet de Port Hope et le projet de Port Granby. Chaque projet comporte trois phases : phase 1 – planification/approbation réglementaire, phase 2 – mise en œuvre, et phase 3 – surveillance et maintenance à long terme. Les deux projets sont actuellement en phase 2.

Par l’intermédiaire de leur Bureau de gestion du Programme des déchets historiques (BG-PDH), les Laboratoires nucléaires canadiens mettent en œuvre l’IRPH au nom d’Énergie atomique du Canada limitée, une société d’État fédérale. Le BG-PDH rassemble du personnel diversifié et spécialisé du gouvernement, de l’industrie privée et des experts-conseils dans des domaines tels que l’ingénierie, les sciences environnementales, la sécurité industrielle, la gestion financière, l’administration des contrats, les communications et l’ordonnancement pour mettre en œuvre les projets.

L’IRPH apporte de nombreux avantages environnementaux et socioéconomiques aux collectivités hôtes, aux régions avoisinantes et au-delà.