Réponse au bulletin d'Aylmer

Le 12 juin 2018
À l’attention de la rédactrice en chef  du Bulletin d’Aylmer
Objet : Relations publiques – Chalk River (Colin Chisdale)

Bonjour,

Je ne sais pas exactement avec qui Colin Chisdale s’est entretenu à propos de l’Installation de gestion des déchets près de la surface, comme il l’indique dans sa lettre au Bulletin d’Aylmer (6 juin), mais j’accepterais avec plaisir de discuter du projet avec lui ou avec quiconque s’intéresse au sujet. J’inviterais Colin à communiquer avec moi par courriel à l’adresse communications@cnl.ca ou par téléphone au 1 800 364 6989, afin d’organiser un entretien.

Des idées fausses circulent au sujet de l’Installation de gestion des déchets près de la surface qui est proposée, et je tiens à ce qu’il soit clair que cette installation est conçue pour protéger l’environnement, et non pour lui nuire. Les employés des LNC se soucient profondément du secteur environnant et de la rivière des Outaouais. Nous sommes des résidents locaux et il est dans notre intérêt collectif de gérer de façon responsable les déchets provenant du site des Laboratoires de Chalk River. L’Installation de gestion des déchets près de la surface nous permettra de nettoyer et d’isoler la contamination historique de faible activité qui se trouve actuellement sur le site, et d’éliminer les déchets en les plaçant dans des enceintes étanches, conçues pour résister au sabotage, aux séismes et aux inondations. Ce genre d’installation est reconnu mondialement comme étant une façon sécuritaire et appropriée d’éliminer les déchets de faible activité, et il est utilisé avec succès au Canada et aux États-Unis.

Au cours des deux dernières années, les LNC ont déployé énormément d’efforts afin d’assurer la participation du public à l’égard du projet d’Installation de gestion des déchets près de la surface. Nous avons tenu de nombreuses réunions avec le public dans l’ensemble de l’Ontario et du Québec; nous avons notamment participé à une séance de discussion ouverte que Greg Fergus, député de Hull-Aylmer, a tenue récemment à Gatineau. Les activités publiques réalisées en lien avec ce projet comprennent également des séances d’information, des réunions, des discussions, des séances d’orientation et des visites du site avec des représentants élus ainsi que des membres des médias, du public, de l’industrie et d’organisations non gouvernementales. Lors de chacune de ces activités, nous avons discuté ouvertement du projet et nous avons donné suite aux demandes de renseignements. Ces activités vont se poursuivre, et j’encourage M. Chisdale à consulter régulièrement la page Facebook des LNC afin de connaître les séances d’information à venir et de suivre les progrès du projet.

Pour terminer, ce projet fait l’objet d’un processus d’évaluation environnementale très public, dirigé par le gouvernement fédéral. Sa mise en œuvre est subordonnée à l’obtention, par les LNC, d’une décision relative à l’évaluation environnementale et d’une autorisation de la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Les membres du public sont invités à participer à cette évaluation, et ils sont encouragés à soulever toute préoccupation qu’ils pourraient avoir, dans le cadre du processus d’examen officiel.

Pat Quinn
Directeur, Communications de l’entreprise
Laboratoires Nucléaires Canadiens