La revitalisation des laboratoires de Chalk River

Une transformation de 10 ans conçue pour revitaliser un emblème national

Ces dix prochaines années, les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), principal organisme de science et de technologie nucléaires du Canada, transformeront leurs Laboratoires de Chalk River (LCR), en redynamisant l’infrastructure essentielle sur le site, en désaffectant l’infrastructure vieillissante et en investissant de manière importante dans de nouvelles installations scientifiques de calibre mondial. Cette transformation permettra aux LNC de conserver leur statut de chef de file mondial dans l’élaboration d’applications pacifiques et novatrices au moyen de technologies nucléaires, et ce, grâce à leur expertise en physique, en métallurgie, en chimie, en biologie et en ingénierie.

À mesure que nous nous adapterons et répondrons encore mieux aux besoins de nos clients du gouvernement, du milieu universitaire et du secteur privé, nous créerons davantage d’occasions pour les LNC et pour l’industrie nucléaire du Canada au-delà des segments de marché traditionnels. Nous utiliserons ces nouveaux investissements dans les LCR pour réaliser des progrès en ce qui a trait à l’énergie propre, la santé, la sûreté et la sécurité des frontières, et un environnement propre et sain.

Pour nos collectivités locales dans la haute vallée de l’Outaouais, les investissements planifiés signifient que nous continuerons d’être un employeur et un partenaire stable et à long terme. Nous continuons de dépendre des travailleurs spécialisés locaux et du soutien de nos voisins dans la région. L’expansion des LNC signifie qu’il y aura plus de possibilités pour les intervenants de notre chaîne d’approvisionnement locale. Les partenariats que nous avons conclus avec des membres de l’industrie et des universités nous permettront d’attirer des entreprises novatrices pour des projets collaboratifs, et les candidats les plus compétents pour se joindre à notre main-d’œuvre.

La première phase du processus du plan directeur mettait l’accent sur le secteur de l’entrée ainsi que sur la moitié sud du secteur du campus, ce qui comprend la zone surveillée, une partie de la zone contrôlée et les stationnements principaux du site. C’est là que plusieurs des installations prioritaires de Vision 2026 seront construites, dont un centre de recherche avancée sur les matériaux nucléaires, un centre opérationnel, une installation de soutien des LNC ainsi qu’une installation destinée à l’entreposage et à la logistique. De plus, les LNC planifient la construction d’un poste hydroélectrique et ont proposé une installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS). Celle-ci permettra de mettre hors service des édifices existants et ouvrira la voie à un campus propre et revitalisé. Énergie atomique du Canada limitée (EACL) s’est engagée à accorder aux LNC un financement de 800 millions de dollars sur les cinq prochaines années pour la réalisation de ces projets, ainsi que d’autres projets qui s’inscrivent également dans le cadre de Vision 2026.

 

Il n'y a pas d'images disponibles dans le dossier qui a été sélectionné à afficher dans la galerie d'images.