Réussites

Programme de reconnaissance Voyageur (1er trimestre)

(le 30 septembre 2015) Le Programme de reconnaissance Voyageur des LNC met en valeur les employés de l’organisation qui adhèrent à cette philosophie et qui dépassent les attentes liées à leur description de travail pour atteindre l’excellence en matière de sécurité, d’exécution et d’innovation. Les efforts déployés par ces employés et équipes contribuent à rendre plus solide, plus efficace et plus efficient notre organisme voué à la science et à la technologie nucléaires.

Félicitations aux gagnants des prix du premier trimestre de 2015-2016 et merci pour votre engagement continu envers l’excellence.

Voyageur Recognition Program

Joanna Sullivan – Pour les efforts qu’elle a déployés afin de renforcer la culture de la sécurité des LNC par l’intermédiaire d’exposés qu’elle a elle-même organisés et donnés à des employés et à des groupes de gestionnaires.

Michael Whan – Michael, un employé modèle tenu en très haute estime par ses collègues, a travaillé très fort pour veiller à ce que l’atelier soit aligné aux besoins du groupe de gestion des travaux, tout en faisant des efforts pour offrir le même niveau de service aux sections des opérations du NRU.

Brodie Whitelaw, Alan Diduch, Rajamani Ponnan, Cliff Lutz, Clint McGillis, Steve Reaume, Hugh Boniface, Renaud Tremblay, Elissa Warren et Victoria Schroeder – Pour leur engagement à assurer l’achèvement du laboratoire d’isotopes de l’hydrogène, une installation à la fine pointe de la technologie aux LNC.

Tim Rector, Toban Verdun, James Carmody, Jude Alexander, Stephen Alexander, Alice Leung, Alexander Barry, Tong Liu, Guy Leblond et Huiping Yan – Pour avoir élaboré un système qualifié de commande de logiciel complexe pouvant être utilisé avec l’outil MODAR et qui jouera un rôle crucial dans la prolongation de la durée de vie utile des groupes réacteurs.

Elana Graham, Anne-Marie Darowny, Sanket Radadia, Raner Coleman et Shawn Lance – Pour les travaux qu’ils ont effectués afin d’assurer la mise en service d’un nouveau compresseur et d’un dessiccateur aux LCR. L’air comprimé est utilisé pour de nombreuses utilisations dont les contrôles de processus comme les systèmes de contrôle du réacteur NRU, ainsi que les activités de recherche et de développement.

Jason deRuiter – Ses travaux ont aidé à faire du Programme des enveloppes sous pression des LNC un des chefs de file de l’industrie dans le domaine de la conception, de la construction, de l’exploitation et de l’entretien de systèmes et composantes sous pression.

Sean Gamley, Dave Woodcock, Anthony Worona, Len Rasmussen et Sunette Mynhardt – Pour les travaux qu’ils ont réalisés pour retirer environ 34 000 kg de plomb contaminé des Laboratoires de Whiteshell, au Manitoba, et l’expédier à un lieu d’assainissement hors site.

Dustin Lavigne-Raymond – De sa propre initiative, Dustin a organisé l’approvisionnement et l’assemblage de pompes et de boyaux afin d’atténuer un risque potentiel. Ses efforts illustrent parfaitement une attitude de remise en question ainsi que la détermination et la résolution de problèmes.

David Rowan, Jamie Carr et Renee Silke – Pour les efforts qu’ils ont déployés pour entreprendre avec succès une étude unique fondée sur les facteurs d’accumulation dans les biotes-sédiments.

Rick Boor et Howie Jessup – Pour les travaux qu’ils ont consacrés à l’élaboration d’un appareil portatif de vérification des polymères des LNC, un outil qui sert à évaluer le niveau d’isolation des câbles et/ou la dégradation du matériel de gaine.

Charlie Bertrand et Brian Plath – Pour leurs travaux liés aux diverses améliorations au NRU qui ont permis d’accroître la capacité de production d’isotopes et de renforcer la fiabilité du réacteur.

Joanne Bailey, Stephen White, Ertan Oral, Marjorie Chisholm-Larouche, Tom Nguyen, Mike Beale, Martin Bagshaw, Dwight Munro, Don Gagnon, Sonya Lepinski, Kevin Kubota, Nicolas Prud’homme, Kyle Barlow, Chris Vaillancourt, Pat Voisin, Scott Ranger et Doug Cram – Pour les efforts qu’ils ont déployés en vue d’obtenir le renouvellement de notre certificat d’autorisation de la Commission des normes techniques et de la sécurité (CNTS). Ces autorisations forment une part essentielle du maintien d’un programme des enveloppes sous pression conforme aux règlements.