Réussites

Les améliorations du bâtiment 215 devraient se terminer en 2017

(le 16 juin 2015) La dernière phase du projet de réinstallation de l’Usine de tritium (RUT) est en cours. En effet, dans le cadre de la stratégie en plusieurs étapes consistant à vider et à démanteler le bâtiment 250, des plans visant à modifier la fonction du bâtiment 215 et à revitaliser ce dernier sont en cours de réalisation. Le projet impliquera le déplacement de l'usine de tritium existante et des activités en laboratoire connexes, ainsi que la relocalisation de 10 employés.

Avec l'achèvement du Laboratoire de technologie des isotopes de l'hydrogène dans le bâtiment 137 et la poursuite des activités de construction du bâtiment 350, les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) sont heureux d’amorcer les rénovations du bâtiment 215, la dernière pièce du casse-tête qu’a été le déménagement du bâtiment 250.

Building 215 3-D model 

 Bâtiment 215 modèle 3D

Les rénovations du bâtiment 215 comprennent la conception et la construction de quatre zones de laboratoire : un laboratoire de R-D de haut niveau, des laboratoires de préparation de gaz étalons et de R-D de bas niveau et un laboratoire de comptage de bas niveau. Ces laboratoires seront équipés de l'équipement spécialisé nécessaire pour travailler avec le tritium. Le laboratoire de R-D de haut niveau comportera six hottes et deux boîtes à gants à atmosphère inerte. Ces boîtes à gants permettront la manipulation de grandes quantités de tritium sous forme élémentaire (T2) ou sous forme d’oxyde (HTO). Le laboratoire de fabrication de gaz étalons et le laboratoire de R-D de bas niveau seront bientôt pourvus de deux enceintes purgées à l’air et de hottes qui permettront le travail avec de petites quantités de tritium (de quelques dizaines à quelques centaines de curies). Le laboratoire de comptage de bas niveau abritera les appareils de comptage par scintillation en milieu liquide utilisés pour les mesures du tritium et la surveillance de la contamination à l’intérieur de l'établissement.

Le responsable du projet RUT, Thomas Mitchell, estime que l'exécution de ce projet est un grand pas dans la bonne direction pour les LNC. « Les LNC ont une longue histoire en tant que chef de file en recherche sur le tritium. Les rénovations nécessaires que nous ferons pour assurer la transition en douceur des laboratoires de tritium dans un bâtiment 215 renouvelé et amélioré nous aideront à maintenir et même à renforcer cette réputation. À partir de ce nouvel emplacement, nous pourrons continuer à soutenir les installations canadiennes et internationales de manipulation de tritium, mais nous nous donnerons aussi la capacité d'étendre éventuellement notre offre de services. »

La conception du bâtiment a été préparée au moyen d’un processus de modélisation intelligent nommé « modélisation des données du bâtiment ». Ce processus de modélisation 3D permet au concepteur d'éliminer les aspects conflictuels des constructions et de vérifier que les exigences complexes de construction des laboratoires peuvent être incorporées dans l'espace existant.

Les rénovations comprendront aussi la construction d'un ajout de deux étages pour les bureaux et les équipements mécaniques du bâtiment. Ces zones comprennent dix espaces de travail, une salle de conférence, des toilettes, des douches, des vestiaires, un système de ventilation et des zones pour les systèmes électriques et les services informatiques. Un plus petit espace séparé sera également construit pour accueillir la réception et l’entreposage.

La phase de planification de la conception et de la mise en œuvre du bâtiment 215 est presque terminée et elle respecte actuellement l’échéance et le budget. La phase de construction du projet devrait débuter cet été et la construction ainsi que l'installation de tous les équipements spécialisés devraient être terminées en 2017.