Communiqué de presse

TRIUMF et les LNC formeront un partenariat pour mettre au point un traitement révolutionnaire contre le cancer 

Les principaux laboratoires canadiens collaborent pour produire l’actinium 225, un isotope médical rare qui pourrait révolutionner la lutte contre les formes intraitables de cancer

 

Vancouver (C.-B.) et Chalk River (Ont.)  – Le 27 septembre 2018 –  TRIUMF, le centre canadien d’accélération des particules, et les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), le premier organisme canadien de sciences et de technologie nucléaires, sont ravis d’annoncer qu’ils ont accepté de poursuivre un partenariat stratégique concernant la production commerciale de l’actinium 225, un isotope médical rare qui peut servir de base à de nouveaux traitements révolutionnaires du cancer.

Isotope émettant des particules alpha ayant une courte demi-vie, l’actinium 225 peut être combiné à une protéine ou à un anticorps qui cible particulièrement les cellules cancéreuses afin de créer un traitement révolutionnaire extrêmement efficace qui tue les cellules cancéreuses sans endommager les cellules saines environnantes.

Actuellement, l’offre annuelle d’actinium 225 provenant de sources mondiales permet un nombre extrêmement limité de traitements pour les patients, ce qui explique pourquoi l’isotope est surnommé « le médicament le plus rare sur Terre ». Selon les modalités du partenariat, le faisceau de protons à haute énergie de TRIUMF sera utilisé pour fabriquer l’isotope, tandis que les installations de manutention et de production nucléaires des LNC serviront à traiter le matériel, ce qui devrait augmenter l’offre mondiale à des niveaux qui pourraient permettre d’effectuer des centaines de milliers de traitements chaque année.

« Nous sommes ravis de former un partenariat avec les LNC dans le cadre de cette importante initiative, qui a le potentiel de transformer la vie des personnes souffrant de cancers intraitables, a déclaré Kathryn Hayashi, présidente-directrice générale de TRIUMF Innovations, le secteur de commercialisation du laboratoire. Cette entente permettra à TRIUMF de tirer parti d’un de ses principaux atouts, le cyclotron 520MeV, et permettra à nos scientifiques et nos ingénieurs de produire cet isotope à une échelle qui permettrait un développement clinique plus important, afin d’offrir un traitement aux patients atteints d’un vaste éventail de cancers que nous ne pouvons combattre efficacement au moyen des technologies actuelles. »

« Comptant plus d’un milliard de traitements médicaux effectués à l’aide d’isotopes produits aux laboratoires de Chalk River, les LNC représentent un chef de file mondial de la médecine nucléaire depuis des décennies, a déclaré Mark Lesinski, président-directeur général des LNC. Nous considérons cette entente avec TRIUMF comme une évolution naturelle de ce travail qui exigera des compétences éprouvées par l’industrie dans la fabrication ciblée, la radiochimie, l’analyse radioisotopique et la gestion des sous-produits nucléaires et chimiques. Grâce aux installations et à l’expertise complémentaires aux LNC et à TRIUMF, ce partenariat constitue une alliance parfaite et pourrait se traduire par des améliorations significatives dans la vie des patients atteints de cancer. »

Connue sous le nom d’alphathérapie ciblée, l’utilisation de l’actinium 225 ou d’autres isotopes émettant des particules alpha pour lutter contre le cancer a suscité un intérêt croissant au sein de la communauté scientifique au cours des dernières années. Dans les analyses en laboratoire, cette forme de traitement a donné des résultats remarquables, détruisant efficacement les cellules cancéreuses en brisant les liens dans l’ADN des cellules cancéreuses se trouvant très près de l’isotope. Les chercheurs associent simplement l’isotope émettant des particules alpha à une protéine ou à un anticorps qui cible particulièrement les cellules cancéreuses. Cette molécule cherche la cellule cancéreuse et s’attache à elle, ce qui permet au rayonnement alpha de l’attaquer. En raison de sa courte demi-vie de dix jours, l’actinium se décompose sans danger sans s’accumuler dans le corps du patient.

« Alors que les formes actuelles de radiothérapie ciblent toutes les cellules situées à proximité d’une tumeur, tant saines que cancéreuses, l’alphathérapie ciblée concentre le traitement exclusivement sur les cellules cancéreuses ou malsaines, explique le Dr Jonathan Bagger, directeur de TRIUMF. Cela limite la dose globale de rayonnement qu’un patient peut recevoir, ce qui se traduit par des temps de récupération plus rapides et de meilleurs résultats pour le patient. »

Compte tenu de la forte demande pour l’actinium 225 sur le marché, l’entente vise à établir une capacité de production inégalée de l’isotope à l’aide du faisceau de protons à haute énergie de TRIUMF et des installations de manutention et de transformation des LNC. Parmi les autres objectifs fixés, les organismes collaboreront à l’élaboration et au perfectionnement des processus de production et à l’identification des partenaires de recherche et de distribution associées à l’actinium 225 et à d’autres isotopes émettant des particules alpha.

« La pénurie mondiale de cet isotope a vraiment limité la recherche dans ce domaine, ce qui retarde et met en péril la disponibilité d’une technologie de traitement efficace, a déclaré la Dre Kathryn McCarthy, vice-présidente de la recherche et du développement aux LNC. Nous espérons que ce partenariat permettra de faire un pas en avant dans cette recherche, d’accélérer la mise au point d’une technologie unique qui peut considérablement améliorer la santé des Canadiens et de mener à d’autres progrès dans le domaine de la technologie alpha. »

Outre l’entente de partenariat, les LNC et TRIUMF ont récemment annoncé qu’ils organiseront ensemble le 11e Symposium sur l’alphathérapie ciblée (TAT11), un forum mondial permettant aux chefs de file du milieu universitaire et de l’industrie de se rencontrer pour discuter des derniers développements techniques, réglementaires et cliniques en matière de thérapie radiopharmaceutique ciblée. L’événement aura lieu du 1er au 5 avril 2019 au Fairmont Château Laurier, à Ottawa. Pour de plus amples renseignements sur le TAT11, visitez  www.tat11.com ou suivez l'événement sur Twitter @tat_11_2019.

À propos de TRIUMF

TRIUMF est le centre canadien d’accélération des particules. De la chasse aux plus petites particules de l’univers à la mise au point de nouvelles technologies, y compris les batteries de prochaine génération et les isotopes médicaux, TRIUMF repousse les frontières de la recherche pour faire progresser la science, la médecine et les affaires.

Découvrez-en davantage au www.triumf.ca et connectez-vous sur Facebook, Twitter et Instagram : TRIUMFLab.

À propos de TRIUMF Innovations

TRIUMF Innovations Inc. est l’interface d’affaires et le secteur de commercialisation de TRIUMF qui relie le centre d’accélération des particules du Canada au secteur privé, grâce à des partenariats au sein l’industrie, à l’octroi de licences et à la création d’entreprises. TRIUMF Innovations offre aux entreprises des voies d’accès à l’expertise et à l’infrastructure de TRIUMF et du réseau complet de TRIUMF.

Apprenez-en davantage au www.triumfinnovations.ca et connectez-vous à Twitter sur TRIUMFInno.

Laboratoires Nucléaires Canadiens

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont un chef de file mondial en technologie et en science nucléaires qui offre des capacités et des solutions uniques pour une vaste gamme d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les secteurs du nucléaire, du transport, de la technologie propre, de l’énergie, de la sécurité et des sciences de la vie, nous offrons des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs à l’échelle internationale.

Grâce aux investissements constants dans de nouvelles installations et à un mandat ciblé, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont bien positionnés pour faire face à l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de sécurité est au cœur de chacune de nos activités.

Pour de plus amples renseignement sur la gamme complète des services des Laboratoires Nucléaires Canadiens, visitez www.cnl.ca ou communiquez avec l’organisme à cnl.ca.