Communiqué de presse

Les LNC se joignent aux dirigeants mondiaux à l’occasion de la réunion ministérielle sur l’énergie propre

La technologie nucléaire est reconnue comme un élément crucial à l’approvisionnement futur en énergie propre

Chalk River (Ontario), le 28 mai 2018 – Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), la principale organisation en sciences et en technologie dans le domaine nucléaire au Canada, se sont joints à d’autres dirigeants mondiaux à l’occasion de la neuvième réunion ministérielle sur l’énergie propre (CME) qui s’est tenue les 23 et 24 mai à Copenhague, au Danemark. La CEM est un forum mondial de haut niveau qui vise à promouvoir les politiques et les programmes qui font progresser les technologies énergétiques propres. Les 24 pays membres et la Commission européenne, qui forment le groupe ministériel CEM, représentent ensemble près de 90 % des investissements mondiaux dans l’énergie propre, et financent la grande majorité de la recherche et du développement publics dans les technologies d’énergie propre. 

« Le dialogue sur le nucléaire évolue, et la technologie nucléaire est désormais reconnue comme une technologie réellement viable pour l’approvisionnement en énergie propre sans émissions, explique Mark Lesinski, président-directeur général, qui participait à la réunion ministérielle de cette année en tant que représentant invité du secteur privé. La nouvelle technologie nucléaire ayant acquis une plus grande souplesse en matière d’exploitation et de déploiement, le monde commence à étudier comment elle pourrait permettre ce détachement de la production traditionnelle d’électricité à partir de combustibles fossiles dont nous avons grand besoin. »

Puisque le nucléaire est une source d’énergie de base sans émissions, nombreux sont ceux qui estiment que son expansion est essentielle pour stimuler les efforts de réduction des émissions. Dans l’ensemble, l’énergie nucléaire produit 10 % de l’électricité mondiale et près d’un tiers de l’électricité non émettrice de gaz à effet de serre au monde. En 2017, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a déclaré que la production mondiale d’énergie nucléaire doit doubler d’ici 2040 par rapport aux niveaux actuels, si l’on veut atteindre les objectifs mondiaux en matière d’énergie propre. Malgré cela, par le passé, l’énergie nucléaire n’était pas souvent incluse dans les plans concernant les futurs systèmes d’énergie propre. 

Le Canada, le Japon et les États-Unis exécutent ensemble NICE Future pour mettre l’énergie nucléaire sur la table lors des discussions de haut niveau sur l’énergie sobre en carbone, en faisant entre autres la promotion d’applications novatrices de technologies telles que les petits réacteurs modulaires et les systèmes hybrides associant le nucléaire aux énergies renouvelables.

L’initiative NICE Future vise à ramener le nucléaire dans les importantes conversations qui ont lieu entre les dirigeants mondiaux. En particulier, NICE Future reconnaît l’importance et l’ampleur des questions telles que les évaluations technologiques, les défis économiques et financiers, les communications et l’engagement des décideurs en matière d’énergie. Il convient aussi de noter que l’accent est mis sur des systèmes coordonnés et intégrés d’énergie nucléaire et d’énergie renouvelable de l’avenir, qui pourraient associer l’énergie nucléaire à l’énergie éolienne, solaire, de stockage d’énergie ou à d’autres systèmes d’énergie hybride.

« Les participants de la CEM sont nos clients, collaborateurs et partenaires actuels et futurs, alors que nous travaillons à accroître la portée de notre organisation et les liens que nous tissons partout dans le monde, ajoute Lou Riccoboni, vice-président des Affaires générales. Il s’agit là d’une occasion sans précédent d’établir des liens avec un groupe représentatif des dirigeants mondiaux et des chefs de file de la technologie dans le domaine de l’énergie nucléaire et de l’énergie propre. Compte tenu de nos initiatives stratégiques en matière de technologie énergétique propre (l’hydrogène, les combustibles avancés, les petits réacteurs modulaires) et de nos capacités uniques, nous avons beaucoup à apporter à ces discussions fondamentales. »

La 10e réunion ministérielle sur l’énergie propre sera accueillie par le Canada en 2019, et les LNC espèrent jouer un rôle de premier plan en soutenant le Canada dans la poursuite de cet important dialogue.

Pour obtenir plus de renseignements sur les LNC, y compris les initiatives stratégiques en matière d’énergie propre, consultez le site www.cnl.ca/strategy.

À propos des LNC 

Chef de file mondial en sciences et technologie nucléaires, les Laboratoires Nucléaires Canadiens offrent des capacités et des solutions uniques à un vaste éventail d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et développement axés sur l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l’énergie, de la défense, de la sécurité et des sciences de la vie, nous offrons des solutions qui permettent à ces secteurs de demeurer concurrentiels sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et à un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont bien positionnés pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au cœur de toutes nos activités.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la gamme complète de services offerts par les Laboratoires Nucléaires Canadiens, visitez le www.LNC.ca ou écrivez-nous à communications@LNC.ca.

-30-

Personne- ressource :

Patrick Quinn
Directeur, Communications de l’entreprise
LNC : 1-866-886-2325