Communiqué de presse

Les LNC annoncent un intérêt marqué quant à la démonstration d’un PRM

Les Laboratoires nucléaires canadiens ont reçu une réponse de quatre promoteurs de PRM souhaitant construire un petit réacteur modulaire dans un site géré par les LNC 

Chalk River (Ontario), 12 juin 2018 – Les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC), la principale organisation au Canada vouée à la science et à la technologie nucléaires, sont heureux d’annoncer que quatre promoteurs de PRM ont envoyé une réponse à la récente invitation des LNC relativement à la démonstration d’un PRM dans un site géré par le LNC. L’invitation, débutant par l’étape de qualification préalable optionnelle, est une bonne occasion pour les LNC d’évaluer les avantages techniques et opérationnels des concepts proposés et la viabilité financière des projets et de revoir les exigences nécessaires en matière de sécurité nationale et d’intégrité. 

La première ronde s’est terminée le 11 juin 2018 avec une réponse de quatre promoteurs internationaux et nationaux de PRM. Bien que cette ronde soit maintenant terminée, les concepteurs de technologies sont encore invités à envoyer leur réponse. 

« Depuis sa création, le programme de petit réacteur modulaire des LNC a attiré l’attention de plusieurs intervenants dans le monde. Cette lancée se poursuit avec une réponse à notre invitation qui dépasse nos attentes, souligne Mark Lesinski, président et PDG des LNC. Ces nouvelles technologies nucléaires excitantes feront partie intégrante d’un système énergétique propre qui favorisera notamment une utilisation accrue de l’énergie solaire et éolienne ou la production d’hydrogène. Le monde doit bénéficier d’un meilleur accès à l’énergie propre et les avantages incroyables qu’offrent les PRM grâce à leur taille réduite, leur conception plus simple et plus sécuritaire et l’effectif moindre nécessaire pour les opérer font du nucléaire une technologie très attrayante pour combler ce vide. » 

Les LNC ont répertorié les PRM parmi les sept initiatives stratégiques que l’organisation entend poursuivre dans le cadre de sa stratégie à long terme, dans le but d’installer un PRM dans l’un de leurs sites d’ici 2026. L’organisation cherche à démontrer la viabilité commerciale des PRM et souhaite se positionner comme un chef de file mondial en matière de soutien à la mise à l’essai de prototypes et au développement de la technologie des PRM. 

« Les concepts de réacteur proposés sont évolutifs – se fondant sur les forces des précédentes technologies nucléaires – et révolutionnaires – donnant lieu à des avancées novatrices sur le plan de l’efficacité, de la sécurité et de la conception technique, indique Corey McDaniel, vice-président du développement des affaires des LNC. En tant que principale organisation au Canada vouée à la science et à la technologie nucléaires, nous sommes impatients d’étudier ces réponses et de découvrir ces technologies et les avantages qu’elles offrent pour le Canada et, ultimement, nous assurer que ces projets sont viables et méritent d’être réalisés. » 

L’invitation se divise en quatre étapes distinctes. Après l’étape de qualification préalable optionnelle, qui consiste à évaluer les promoteurs en fonction des critères préliminaires, les demandeurs doivent franchir l’étape de la diligence raisonnable, ce qui exige la conformité à des exigences financières plus rigoureuses et une évaluation complète des du financement et des coûts du projet. La troisième phase, soit la négociation d’un accord foncier et d’autres contrats, aboutit à la signature d’une entente de disposition du site avec Énergie atomique du Canada limitée (EACL), propriétaire des sites. Finalement, l’étape d’exécution du projet comprend la délivrance de permis et la construction, les essais et la mise en service, ainsi que l’exploitation et le déclassement de l’unité de PRM. 

Tous les projets retenus dans le cadre de l’invitation des LNC sont également assujettis à d’autres processus et exigences réglementaires. 

Les LNC réalisent actuellement des études de construction génériques dans les laboratoires de Chalk River et de Whiteshell afin de dresser la liste des sites où pourrait être construit un PRM. L’organisation poursuit également sa collaboration avec les intervenants et les membres des communautés locales pour recueillir leurs commentaires sur la réalisation d’un projet de démonstration dans leur région. Ces activités de sensibilisation comprennent des séances d’information, des webinaires, des réunions avec l’industrie et des tables rondes. 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme des PRM des LNC, les promoteurs de PRM et le public sont invités à consulter le site Web suivant : www.cnl.ca/smr.

Au sujet des LNC 

Les Laboratoires nucléaires canadiens sont un chef de file mondial en technologie et en sciences nucléaires qui offrent des capacités et des solutions uniques dans une gamme d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l’énergie, de la défense, de la sécurité, et des sciences de la vie, nous offrons des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et un mandat précis, les Laboratoires nucléaires canadiens sont bien placés pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au cœur de toutes nos activités.

Pour de plus amples renseignements sur la gamme complète de services des Laboratoires nucléaires canadiens, veuillez visiter le site http://www.cnl.ca/fr/home/default.aspx ou communiquer à l’adresse communications@cnl.ca.

-30-

Personne-ressource

Patrick Quinn
Directeur des communications
LNC, 1-866-886-2325