Communiqué de presse

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens signent un protocole d’entente avec le NAMRC au sommet de l’énergie Canada–R.-U.

L’accord stimule la collaboration en matière de technologies énergétiques propres et s’inscrit dans la longue historique de coopération entre le Canada et le Royaume-Uni dans le domaine de la recherche nucléaire.

Chalk River (Ontario), le 27 novembre 2018 – Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LCN), principal organisme canadien de science et de technologie nucléaires du Canada, sont heureux d’annoncer la signature aujourd’hui d’un protocole d’entente (PE) avec le Nuclear Advanced Manufacturing Research Centre (NAMRC) lors du Sommet de l’énergie Canada–Royaume-Uni, une conférence annuelle du secteur privé qui vise à étendre les liens entre les secteurs énergétiques au Canada et au Royaume-Uni (R.-U.). Conçu pour encourager la collaboration dans la mise au point de nouvelles énergies propres et de technologies nucléaires de prochaine génération, l’accord s’aligne sur les engagements pris par les deux pays pour lutter contre les changements climatiques en passant à des économies à faible intensité de carbone, peu polluantes et économes en ressources.

Le président et chef de la direction des LCN, Mark Lesinski, s’est joint au chef de la direction du NAMRC, Andrew Storer, et à plusieurs dignitaires locaux, fonctionnaires et chefs d’entreprise du secteur de l’énergie pour une cérémonie de signature dans les bureaux du haut-commissariat du Canada à Londres. Aux termes de l’accord, les LCN seront accueillis au sein du NAMRC à titre de membre de niveau 1 aux côtés d’organisations nucléaires importantes du monde entier, y compris des fournisseurs de réacteurs, fabricants et fournisseurs de produits, d’équipements et de services spécialisés.

« Les LCN et le NAMRC se sont engagés à lutter contre les changements climatiques par l’avancement des technologies d’énergie propre, et ce protocole d’entente nous permet de travailler en partenariat à cette fin », a déclaré M. Lesinski. « Pour les LCN, l’adhésion offre d’énormes avantages, notamment l’accès à des capacités et des programmes de formation uniques, la participation à des projets d’innovation manufacturière de pointe et des occasions de réseautage avec certaines des principales organisations nucléaires du monde. En retour, les LCN peuvent offrir au NAMRC l’accès à son expertise et à ses installations dans un large éventail de disciplines scientifiques et technologiques nucléaires. Dans l’ensemble, le protocole d’entente s’appuie sur les relations étroites entre les deux pays et ouvre la voie à un avenir prometteur dans le domaine des technologies énergétiques propres. »

« Nous sommes très heureux de renforcer notre collaboration avec les LCN, ce qui témoigne de la relation de longue date entre le R.-U. et le Canada en matière d’innovation dans l’industrie nucléaire civile mondiale », a déclaré M. Storer. « Travailler en étroite collaboration avec les LCN nous donnera accès à une expertise en ingénierie de renommée mondiale et à d’autres programmes de recherche sur la fabrication liés au développement de technologies de petits réacteurs modulaires et CANDU. Nous avons hâte d’établir un partenariat prospère avec les LCN dans les années à venir. »

Les LCN constituent le laboratoire nucléaire national du Canada et le site à Chalk River abrite un certain nombre d’installations et de services nucléaires allant de la recherche et du développement, de la conception et de l’ingénierie à la technologie spécialisée, à la gestion des déchets et au déclassement. Ayant plus de 60 ans d’expérience au service de l’industrie nucléaire canadienne, les LCN sont également bien placés pour aider les exploitants nucléaires du monde entier à améliorer leurs parcs de réacteurs. Les LCN ont récemment lancé le Centre de durabilité des réacteurs (CDR), une initiative qui réunit ses vastes capacités de recherche à l’appui de l’exploitation durable et à long terme du parc mondial de 400 réacteurs nucléaires.

Bon nombre des domaines technologiques des LCN se recoupent avec ceux du NAMRC, une collaboration de partenaires universitaires et industriels de toute la chaîne d’approvisionnement nucléaire, conçue pour aider les fabricants du R.-U. Ensemble, les organisations comptent collaborer dans des domaines comme la caractérisation et le rendement des matériaux ainsi que les méthodes de fabrication de pointe des composants essentiels à la sécurité des petits réacteurs modulaires.

« Les LCN connaissent actuellement une transformation importante, financée d’un investissement de 1,2 milliard de dollars d’Énergie atomique du Canada limitée (EACL) au nom du gouvernement du Canada, pour revitaliser les installations à Chalk River et renouveler nos programmes scientifiques et technologiques », a ajouté M. Lesinski. « Dans le cadre de cette transformation, nous travaillons à la mise au point de nouveaux produits et services qui comprennent le déploiement de petits réacteurs modulaires, l’utilisation de l’hydrogène pour décarboniser le secteur des transports au Canada, l’élaboration de nouvelles méthodes pour fabriquer des combustibles nucléaires de prochaine génération et bien d’autres. Les programmes à cet égard ont une portée ambitieuse et nécessiteront certainement l’expertise et les technologies de partenaires clés – notamment celles du NAMRC et de ses membres ayant leurs sièges au Royaume-Uni – pour réaliser pleinement leur potentiel. »

L’annonce s’appuie sur les solides antécédents de collaboration entre le Canada et le R. U. qui remontent aux années 1940, lorsque les deux pays ont établi un laboratoire à Montréal pour entreprendre conjointement des recherches sur la création d’énergie nucléaire contrôlée. Plus récemment, les LCN ont signé un protocole d’entente avec le National Nuclear Laboratory (NNL) du R.-U. en 2016 pour collaborer à divers projets dans les domaines de la métallurgie des réacteurs, du développement du combustible, de la gestion des déchets et des radio-isotopes médicaux.

De plus, les pays tiennent conjointement le Sommet de l’énergie Canada–Royaume-Uni, organisé par la Table ronde sur l’énergie, qui réunit des dirigeants d’entreprises et de gouvernements des secteurs de l’énergie du Canada, du R.-U. et du monde entier pour discuter de l’accélération de l’adoption des énergies propres. L’événement annuel qui en est à sa dixième édition offre une occasion sans précédent d’acquérir une connaissance de première main des relations fortement composées d’éléments de commerce et d’investissement dans un monde où la conclusion d’affaires, les services aux entreprises, l’innovation technologique et les politiques publiques sont présents sur tous les continents.

Pour en savoir plus sur les LCN, veuillez consulter le site http://www.cnl.ca/fr/home/default.aspx. Pour en savoir plus sur le NAMRC, veuillez consulter le site www.namrc.co.uk (en anglais seulement).

À propos des LNC 

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens, chef de file mondial en sciences et en technologies nucléaires, offrent des capacités et des solutions uniques à un vaste éventail d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les secteurs du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l’énergie, de la défense, de la sécurité et des sciences de la vie, nous offrons des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et à un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont bien positionnés pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de sécurité est au cœur de toutes leurs activités.

Pour de plus amples renseignements sur la gamme complète de services offerts par les Laboratoires Nucléaires Canadiens, veuillez consulter leur site Web à www.cnl.ca ou communiquer avec eux par courriel à communications@cnl.ca.

-30 –

Personnes-ressources pour les médias :

Laboratoires Nucléaires Canadiens
Patrick Quinn
Directeur, Communications de l’entreprise
1-866-886-2325
communications@cnl.ca

NAMRC:
Tim Chapman 
Directeur des communications 
tim.chapman@namrc.co.uk