Communiqué de presse

Les LNC reçoivent un directeur lauréat d’un prix Emmy pour la projection du film The New Fire

Les laboratoires nucléaires nationaux du Canada présentent dans la région de la capitale nationale le nouveau documentaire de David Schumacher qui incite l’auditoire à réfléchir au rôle de l’énergie nucléaire dans la lutte contre les changements climatiques.

Chalk River (Ontario) le 26 mars 2018 – Les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC), le principal organisme de science et de technologie nucléaires au Canada, a annoncé aujourd’hui qu’ils organisent deux projections du nouveau documentaire The New Fire de David Schumacher, lauréat d’un prix Emmy, dans la région de la capitale nationale le mois prochain. Filmé sur quatre continents pendant 22 mois, The New Fire suit un groupe de jeunes ingénieurs et entrepreneurs qui mettent au point des technologies nucléaires de pointe tout en essayant de combattre les perceptions sociétales de longue durée sur l’énergie nucléaire et promeut le rôle que ce type d’énergie pourrait avoir dans la lutte contre les changements climatiques planétaires. 

La première du film à Ottawa aura lieu à Bibliothèque et Archives Canada, le jeudi 26 avril et elle comportera une discussion de groupe avec M. Schumacher et Mark Lesinski, président-directeur général des LNC. Les LNC présenteront aussi le film dans sa communauté, à Deep River, le mercredi 25 avril. 

« Les LNC sont fiers de souhaiter la bienvenue à M. Schumacher et de contribuer à diffuser son documentaire à un auditoire canadien, car ce film remet en question les croyances profondes des gens sur la science et la technologie nucléaire » a commenté Mark Lesinski. « Malheureusement, de vieilles conceptions erronées sur l’énergie nucléaire, répandues dans la société ont sapé la confiance des gens envers une forme d’énergie qui est cruciale dans la lutte contre les changements climatiques. Nous souhaitons que les spectateurs regardent ce film avec un esprit ouvert et qu’ils comprennent pourquoi les jeunes entrepreneurs présentés par le film poursuivent la technologie nucléaire de prochaine génération afin de relever ces défis planétaire. » 

Tourné de manière indépendante, The New Fire présente de jeunes ingénieurs nucléaires de deux entreprises nucléaires en émergence, Transatomic et Oklo, qui mettent au point des réacteurs nucléaires dans l’espoir qu’ils seront des solutions propres et sûres aux besoins futurs en énergie de la planète. Étudiants au Massachusetts Institute of Technology (MIT), Leslie Dewan et Mark Massie ont fondé Transatomic pour concevoir un réacteur nucléaire avancé, plus sûr, plus propre et moins coûteux que les réacteurs actuels. Dans la Silicon Valley, les fondateurs d’Oklo, Caroline Cochran et Jacob DeWitte mettent au point un microréacteur pour une utilisation hors réseau et d’autres applications pratiques pour lesquelles le diesel demeure la seule option. Ces deux équipes sont soutenues par des défenseurs du nucléaire de partout autour de la planète. 

The New Fire suit aussi l’activiste Eric Meyer à la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques où on le voit utiliser ses talents particuliers pour faire l’éducation des Parisiens. Aussi à Paris, le célèbre climatologue James Hansen défend la cause du nucléaire avec une équipe de collègues. Nous voyons Hansen continuer ses voyages jusqu’en Chine où il organise une rencontre inédite et controversée entre des climatologues experts et experts nucléaires des États Unis et de la Chine. Pendant ce temps, aux États-Unis, Bill Gates consacre son énergie entrepreneuriale et philanthropique à TerraPower, une entreprise qu’il a cofondé et qui vise à fournir de l’énergie propre et économique aux pays en développement. 

Provocateur et étonnamment positif, The New Fire, nous montre comment la génération confrontée aux plus graves effets du changement climatique passe à la contre-offensive avec imagination et espoir. 

« Il ne s’agit pas d’un film sur la politique, ou sur tous les dommages que nous avons déjà faits ou encore qui distribue des blâmes, mais plutôt d’un documentaire sur le chemin à suivre et qui montrera à son auditoire qu’il existe une solution technologique, une solution qui pourrait les surprendre » a commenté M. Schumacher dans la promotion de son documentaire. « J’aimerais qu’on sorte de la projection de The New Fire avec une nouvelle perspective sur une technologie que nous avons écartée jusqu’à maintenant, et qu’on ait un espoir renouvelé pour la survie de la planète avant qu’il soit trop tard. » 

Vous pourrez obtenir gratuitement des billets pour la projection à Ottawa ou à Deep River, par le site web des Laboratoires nucléaires canadiens à www.cnl.ca/thenewfire.

 Projection à Ottawa – The New Fire
 Date :     Jeudi 26 avril 2018
 Lieu :   Bibliothèque et Archives Canada, 395, rue Wellington
 Programme :   17 h 30 — Discussion de groupe avec le directeur David Schumacher
    18 h 30 — Projection de The New Fire 
   
 Projection à Deep River — The New Fire
 Date :    Mercredi 25 avril 2018
 Lieu :   Childs Auditorium, Mackenzie Community School, 2 Brockhouse Way
Programme :   18 h 30 — Projection de The New Fire
    20 h 30 — Discussion de groupe avec le directeur David Schumacher

 

Pour plus de renseignements sur The New Fire, dont d’autres dates et lieux de visionnement, veuillez consulter le site : www.newfiremovie.com. Vous trouverez plus d’information sur les LNC à www.cnl.ca. 

À propos des Laboratoires nucléaires canadiens 

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont un chef de file mondial en science et en technologie nucléaire et ils offrent des capacités et des solutions uniques à un vaste éventail d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement axés sur l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l’énergie, de la défense, de la sécurité et des sciences de la vie, nous offrons des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et à un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont en bonne posture pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au cœur de toutes nos activités.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la gamme complète de services offerts par les Laboratoires Nucléaires Canadiens, veuillez consulter leur site à www.cnl.ca ou écrire à communications@cnl.ca.

— 30 —

Personne-ressource :

Philip Kompass
Chef de section, Communications de l’entreprise
LNC, 1-866-886-2325