Communiqué de presse

Les LNC accélèrent l’embauche de personnel en sciences et technologie  

Le laboratoire nucléaire national du Canada annonce son intention d’embaucher près de 200 employés de recherche afin de soutenir la demande croissante en matière de technologies et de sciences nucléaires  

Chalk River (Ontario), le 23 octobre 2017 – Les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC), la principale organisation de sciences et de technologies nucléaires au Canada, ont annoncé aujourd’hui leur intention d’embaucher près de 200 employés de recherche supplémentaires au cours des trois prochaines années, afin d’adapter la croissance anticipée de l’entreprise dans les services technologiques et de sciences nucléaires. Les LNC procèdent à cette embauche afin d’appuyer leur stratégie à long terme, un plan ambitieux échelonné sur 10 ans, qui positionnera l’organisation comme chef de file mondial en technologies et en sciences nucléaires. Il est prévu que le personnel de recherche des LNC atteigne une croissance de plus de 20 % durant cette période.

« Au cours des  deux dernières années , nous avons examiné très attentivement nos capacités, nos compétences et notre personnel qualifié, et avons déterminé les domaines dans lesquels nous sommes particulièrement équipés pour répondre aux défis mondiaux dans les secteurs de la santé, de l’énergie et des changements climatiques », indique Kathryn McCarthy (Ph. D.), vice-présidente de la recherche et du développement aux LNC. « Tandis que les LNC entament une période de croissance organisationnelle, nos plus grands défis sont d’agrandir notre équipe de recherche et de développement de haut niveau, de créer une force dans de nouveaux champs de compétence, et de remplacer efficacement les employés qui prévoient prendre leur retraite ».

Les LNC traversent actuellement une période de transformation importante, ponctuée d’un investissement de plus de 1,2 milliard de dollars sur une période de dix ans, qui serviront à moderniser les installations et l’infrastructure des laboratoires de Chalk River. La modernisation de ce site permettra de répondre aux besoins en recherche nucléaire du gouvernement du Canada ainsi qu’aux besoins grandissants en sciences et en technologies de l’industrie nucléaire canadienne et mondiale. Elle vise à stimuler la croissance commerciale tandis que l’organisation effectue sa transition dans le but de varier ses secteurs d’activité. Les LNC ont l’intention de développer une diversité de nouvelles technologies et de nouveaux services dans le cadre de leur transformation, notamment la mise en place de petits réacteurs modulaires au Canada et l’utilisation de l’hydrogène afin de décarboniser le secteur des transports au pays.

« Nous observons une forte croissance dans la réalisation de travaux de nature commerciale et sommes en train d’accéder à de nouveaux marchés de services nucléaires. Nous continuons de croître, et nous avons besoin d’employés compétents qui nous aideront à poursuivre sur cette lancée et à accomplir ce travail », explique Corey McDaniel, vice-président du développement des affaires et des entreprises commerciales.

Pour se préparer à ce changement, les LNC ont élaboré une stratégie en matière de ressources humaines, qui établit les exigences sur le plan du personnel et comprend une feuille de route pour gérer les changements concernant le renouvellement, dont ceux liés à la fermeture du réacteur de recherche NRU. Pendant 60 ans, le NRU a permis d’effectuer des études de pointe et de produire des radio-isotopes médicaux qui ont changé des vies; l’une des priorités des LNC est de retenir, de réorienter et de réaffecter les près de 400 employés qui seront touchés par la fermeture du réacteur en mars 2018.

« En raison de la fermeture imminente du NRU, les LNC travaillent fort afin que les employés affectés au réacteur aient un éventail de choix de carrière et puissent prendre la décision qui convient le mieux à leurs propres besoins. Jusqu’à maintenant, plus de 95 % des employés les plus directement touchés par la fermeture ont été réorientés ou réaffectés, ou ont accepté des offres dans le but d’explorer de nouvelles options de carrière », ajoute Esther Zdolec, vice-présidente des ressources humaines. « À mesure que la transition de l’installation progresse vers un "statut d’entrepôt sous surveillance" à plus long terme, du personnel supplémentaire sera disponible pour une réaffectation au sein des LNC ».

Dans l’ensemble, on s’attend à ce que l’augmentation du nombre d’employés de recherche, les changements organisationnels liés au NRU ainsi que les départs volontaires et l’attrition donnent lieu à 800 postes vacants, que les LNC devront pourvoir au cours des trois prochaines années.

« Les LNC élargissent leurs activités en matière de sciences et de technologies, et nous devons harmoniser nos capacités aux besoins de nos clients et avec notre vision de l'avenir des LNC. Pour ce faire, il faut commencer par affecter les bons employés aux bons postes, et s’assurer qu’ils accomplissent correctement leur travail. Nous travaillons fort afin d’attirer de nouveaux talents, et de développer et de retenir les talents que nous avons déjà dans le but de repositionner l’entreprise et de mieux satisfaire les besoins de nos clients des secteurs public et commercial », ajoute Mark Lesinski, le président-directeur général des LNC.

Pour plus d’information sur l’emploi au sein des Laboratoires nucléaires canadiens, pour consulter la stratégie et le plan des ressources humaines, ou pour soumettre votre candidature, visitez le www.cnl.ca.

À propos des LNC

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens, chef de file mondial en technologies et en sciences nucléaires, offrent des capacités et des solutions uniques dans une gamme d’industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, des technologies propres, de l’énergie, de la défense, de la sécurité et des sciences de la vie, nous offrons des solutions permettant de maintenir la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations ainsi qu’à un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont bien positionnés pour l’avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au cœur de toutes nos activités.

Pour de plus amples renseignements sur la gamme complète de services des Laboratoires Nucléaires Canadiens, veuillez visiter le site http://www.cnl.ca/fr/home/default.aspx ou écrire à l’adresse cnl.ca.

-30-

Personne- ressource :

Patrick Quinn
Directeur, Communications de l’entreprise, LNC 
1-866-886-2325