Bulletin de renseignements communautaires

Les LNC confirment qu’il n’y a aucune préoccupation à avoir en ce qui concerne le monticule de déchets radioactifs de faible activité de Fort McMurray

Port Hope, le 19 août 2016 – Il n’y a eu aucun risque à long terme pour la santé et la sécurité des personnes ou pour l’environnement lié aux feux de forêt et aux inondations subséquentes qui se sont produits sur le territoire du site d’enfouissement de la municipalité régionale de Wood Buffalo, à Fort McMurray (Alberta). Le Bureau de gestion des déchets radioactifs de faible activité (BGDRFA) supervise la gestion sûre des déchets radioactifs historiques de faible activité entreposés dans une cellule de confinement qui fait partie du site d’enfouissement.

« Il n’y a eu aucune préoccupation en ce qui concerne l’intégrité physique de la cellule artificielle et du sol contaminé qu’elle contient », a affirmé Harvey Seto, directeur du BGDRFA. « L’intégrité physique de la cellule artificielle n’a pas été touchée par les incendies et les inondations. L’herbe qui recouvrait la cellule en surface a brûlé au printemps et s’est depuis régénérée. Les inspections de la cellule de confinement réalisées après les incendies et après les inondations ont confirmé que la cellule de confinement est toujours sécuritaire. »

Les déchets radioactifs de faible activité sont composés de résidus de minerai d’uranium à faible teneur mélangés à du sol et confinés dans une cellule artificielle autonome recouverte d’une couverture de sol épaisse et à faible perméabilité ainsi que d’une couche épaisse de terre végétale propre. En tout, 43 500 mètres cubes de sol contaminé provenant de plusieurs petits sites sont stockés en sécurité dans cette installation artificielle. La cellule est surveillée et soumise à un programme d’entretien à long terme depuis 2003.

Les déchets proviennent de déversements accidentels survenus lors du transport de minerai d’uranium et de radium, entre les années 1930 et la fin des années 1950, par Eldorado Nuclear ltée. Les déchets étaient transportés de la mine de radium d’Eldorado du Grand lac de l’Ours, dans les Territoires du Nord-Ouest, par l’entremise d’un réseau de lacs et de rivières, en direction d’un lieu d’accostage à Waterways (maintenant Fort McMurray), où ils étaient expédiés par chemin de fer jusqu’à l’usine de l’entreprise, à Port Hope.

-30-

Personne-ressource :

Patrick Quinn
Directeur, Communications de l'entreprise
LNC, 1-866-886-2325