Bulletin de renseignements de Chalk River

Perte d’eau lourde au réacteur de recherche ZED-2

Chalk River, le 5 mai 2016 – La publication du bulletin d’information suivant s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) concernant la divulgation volontaire des faits liés aux Laboratoires de Chalk River (LCR).

L’inventaire trimestriel de l’eau lourde du réacteur de recherche ZED-2 a déterminé une insuffisance d’environ 300 kilos. Même si l’installation subit des pertes courantes en eau lourde par l’évaporation, cette quantité était plus élevée que ce qui était prévu. L’eau lourde utilisée dans le réacteur de recherche ZED-2 n contient pas de produit de fission et a une teneur minimale en tritium.

La source de cet incident a été liée au fait que le 29 janvier 2016, une petite portion de l’inventaire de l’eau lourde du réacteur de recherche ZED-2 a débordé de l’un de ses réservoirs de stockage. À ce moment-là, l’eau lourde a débordé du réservoir de stockage et s’est écoulée dans les conduits de ventilation du système d’eau lourde. La perte de 300 kilos d’eau lourde a eu lieu au cours d’une période de trois mois, depuis l’événement initiateur jusqu’à l’évaporation de l’eau lourde retenue dans les gaines de ventilation du système.

Les LNC ont signalé la perte d’eau lourde à la Commission canadienne de sûreté nucléaire dès sa découverte, le 26 avril. Cet incident fait actuellement l’objet d’une enquête plus approfondie.

Les LNC confirment qu’il n’y a pas de danger pour les travailleurs, le public, l’environnement ou la sûreté nucléaire relativement à cet incident.

-30-

Personne-ressource :

Patrick Quinn
Directeur, Communications de l'entreprise
LNC, 1-866-886-2325 

Au sujet du réacteur de recherche ZED-2

Le réacteur de recherche à deutérium à énergie nulle – 2 des LNC (ZED‑2, pour Zero Energy Deuterium) est un réacteur polyvalent de recherche de faible puissance, à réservoir modéré à l’eau lourde, qui a atteint la criticité la première fois en 1960. Le pas variable du réacteur et la facilité d’accès à son cœur, ainsi que les installations de comptage qui y sont associées font en sorte que ce réacteur est un outil idéal pour effectuer des mesures physiques et des études sur le combustible. Puisque le modérateur est propre et que son activité est extrêmement faible, l’équipement neutronique calibré dans le réacteur peut être retourné au client dès le lendemain de son irradiation.

Pour en apprendre davantage, visitez le site : Réacteur de recherche ZED-2.